Qui est MiP ?

MiP est attiré depuis toujours par la magie de l’éphémère et du spectacle sous toutes ses formes.

MiP est en un homme orchestre capable d’intervenir dans tous les rouages d’un spectacle et d’un événement. Parfaitement à l’aise avec les concepteurs, les artistes et la technique, cet organisateur hors-pair a fréquemment apporté son expertise afin de sauver des productions en difficulté ou mal assurées. Son sens d’adaptation vous garantit de le voir résoudre vos problématiques.

Rechercher toujours la solution la mieux adaptée aux contraintes budgétaires, organisationnelles, humaines et techniques. Repousser toujours plus loin le mot « impossible » sans jamais renoncer à la protection des individus et aux règles de sécurité.

Tour à tour comédien, régisseur, assistant à la mise en scène, homme de radio, pionnier des nouveaux médias, graphiste, homme de presse et de communication, MiP a cette faculté d’adaptation qui en fait l’homme clef, catalyseur des forces et de la cohérence d’une production. Attentif au moindre détail et constamment soucieux de l’unité générale d’une production, il vous accompagne, vous soutient avec une énergie sans faille. Il est ainsi votre point de référence.

Caméléon culturel, MiP est le partenaire-médiateur idéal dans vos relations inter-culturelles pour vos projets en France et à l’étranger.

 

Un peu d’histoire…

Cela débute par des spectacles montés chaque semaine tous les jeudis après-midi pour les enfants de son immeuble en reproduisant les numéros glanés au fil des programmes télévisuels, avec des marionnettes, de la magie et même des cascades.

Vient ensuite, vers 16 ans, la création d’un théâtre miniature, qui, au-delà de la dimension de reproduction, lui permet de créer de véritables œuvres théâtrales mêlant mise en scène et jeux de lumière – utilisant pour cela des procédés techniques de son invention, comme un piano à lumière qu’il active en direct et qui a la particularité d’animer les personnages sur scène. Tous ceux qui eurent la chance de le voir vous diront combien ils n’en crûrent pas leurs yeux tant l’illusion était parfaite.

Puis, avec son complice et ami François Chouquet devenu aujourd’hui le spécialiste français des grands spectacles, il s’engage dans la voie du professionnalisme et de créations plus ambitieuses. Il suit une formation de comédien chez Jean Périmony, tout en se produisant dans différents spectacles.

Parallèlement, il s’engage très rapidement dans le monde radiophonique qui se libère alors, en suivant Philippe de Renty qui crée Europe Communication, la première agence de presse sonore française qui essaima, notamment avec la naissance de France Info. De cette aventure, il garde l’heureux souvenir des longues heures de studio passées à produire des publicités pour NRJ, des feuilletons, des programmes infomerciaux avec le souci de lier les deux mondes apparemment opposés de l’entreprise et du spectacle, et de dévoiler la part émotionnelle de toute chose. Cela reste chez MiP une préoccupation constante.

Vient ensuite un retour à ses premières amours, le théâtre et la musique classique, avec plus d’une quarantaine de participations comme assistant, régisseur général, décorateur, éclairagiste, sonorisateur et comédien. Travail auprès de compagnies théâtrales, d’orchestres, d’agences événementielles dans des théâtres et lieux réaménagés. De nombreuses tournées avec des moments exaltants comme à Éphèse, Taormina, Vaison-La-Romaine, Carpentras…

Le moment charnière se produit quand, appelé au sein de la cellule de création du Parc Astérix, il prend part à la mise en œuvre de ce projet «pharaonix» sous la direction du publiciste Raoul Franco et le conseil artistique de Pierre Tchernia. De loin l’expérience qui confirme sa capacité d’adaptation et de gestion de projets 360°. C’est également à cette occasion qu’il découvre l’informatique appliquée avec notamment la programmation des centaines d’automates. La question majeure qui se pose alors est d’orchestrer de manière artistique des systèmes séquentiels sans âme. Une formidable école qui le prépare logiquement à l’arrivée, quelques 10 ans plus tard, de la révolution multimédia.

Prônant depuis toujours l’ouverture, sortir des chapelles artistiques, l’émergence des nouvelles technologies lui permet de s’investir dans le développement de programmes et outils multimédia, principalement destinés au secteur culturel et à la communication des entreprises. Il prend alors conscience que les systèmes de réseaux sont une manne qui va chambouler et redéfinir notre monde. Encore aujourd’hui, il reste convaincu que le secteur culturel ne s’investit pas suffisamment dans les approches réseaux.

Au début des années 2000, MiP part à New-York pour de nouvelles aventures. Fort de son passé d’homme orchestre et multimédia, il fonde avec Grace Capobianco une agence de communication et marketing et poursuit sa recherche dans l’univers multimédia appliqué à l’entreprise. C’est le temps de la déferlante Internet. Une nouvelle occasion de repousser ses limites et de produire des outils novateurs. Ensemble, après le désastre du 11 septembre 2001, ils projettent une idée de télévision communautaire dans le cœur historique de Manhattan, qui remporte l’adhésion des autorités locales. Ce projet ne voit pas le jour sous sa forme originelle mais les décide à créer le grand événement média local de ces dix dernières années : un magazine entièrement consacré à cette partie de la ville, Downtown Magazine.

C’est toute la richesse de ce terreau que vous offre MiP et l’ensemble des talents qui l’entoure. MiP et Mip Production vous garantissent ainsi leur passion et l’expertise de leur(s) métier(s), une énergie constante, une implication totale et un sens du service sans faille.

Une des plus belles expressions du théâtre est depuis toujours son credo : « Servir le spectacle« .

 

/...

Traduction (automatique)



Twitter

Suivre @mipprod sur Twitter.

Recherche